logo ASMF

Accueil

 
Il y a actuellement :
3 robots
[mail.RU], [Bing Bot], [CCBot]
en ligne

Les anciennes News

Retrouvez sur notre site tous les événements de l'année qui ont marqué notre association, et la préparation des prochains rendez-vous.


Soutenance de Pauline Gilbert sur la prise en charge orthophonique du syndrome de Moebius

Mademoiselle Pauline Gilbert, que beaucoup de membres de l’Association « Syndrome Moebius France » connaissent bien, car elle a participé activement à l’AG 2005 à Cagny/Mer (Calvados) ainsi qu’à la Marche des Maladies Rares la même année, a donc soutenu son mémoire de fin d’études d’orthophonie devant ses pairs à Besançon mardi 4 juillet dernier.

Pour rappel, son mémoire portait sur la prise en charge orthophonique du sujet atteint par le syndrome de Moebius. J’ai eu la chance, en tant que Président de l’Association, de participer à la relecture de ce mémoire, et ai eu le privilège d’être appelé comme Membre d’Honneur de son jury de soutenance.

Le travail prodigieux que Melle Gilbert a accompli au cours de sa 4ème année d’études, a été loué par le Directeur de l’Ecole d’Orthophonie, par Mme Eyoum, Mme Leroux et Mr Chalumeau, tous membres de son jury, et a obtenu la meilleure note de toute l’Ecole (« 19/20 » avec Mention « Très Honorable » et les Félicitations du Jury). Digne d’une thèse de Médecine, ce travail est le premier en langue française, à rappeler que ce syndrome est en fait une séquence, recoupant des symptômes très différents d’un individu à l’autre. Les seules caractéristiques communes, si j’ose dire, sont la paralysie faciale, qui peut être soit unilatérale soit bilatérale selon le cas, associée à l’absence de mouvements oculo - moteurs latéraux.

Après une description très détaillée des conséquences fonctionnelles de ce syndrome, Melle Gilbert s’est attachée à décrire un certain nombre de cas, pris essentiellement parmi les adhérents atteints de l’Association (45 questionnaires familiaux dépouillés au total), et à montrer l’intérêt de la prise en charge orthophonique à tous les âges. Dès la naissance, pour stimuler le réflexe de succion du nouveau-né, mais aussi pour limiter la béance labiale autant que faire se peut. Par ailleurs, des stimulations faciales très précoces vont permettre de stimuler l’ensemble du visage qui est inexpressif chez le sujet atteint par cette séquence.

L’intelligibilité des sujets étant altérée, le travail orthophonique va consister par la suite, à permettre une articulation suffisamment discriminante de telle sorte que l’individu soit compréhensif plus rapidement. Comme chez le nouveau-né, des stimulations oro - faciales vont tenter de réanimer au mieux et d’aider en tout cas au développement d’une sensibilité des muscles de la face.

L’expression des émotions est également à aborder dans la prise en charge précoce des enfants (gestes et/ou postures significatives pour compenser l’absence de mouvements faciaux). De même, l’apprentissage du langage écrit pouvant être retardé du fait de l’absence de mouvements latéraux des yeux, voir de problèmes de tonus/de coordination des mouvements fins /de malformations digitales associés, l’orthophoniste va « sur - stimuler » les mouvements possibles et proposer des adaptations (guide-doigts) pour aider le sujet à écrire.

La dernière partie du mémoire de Melle Gilbert, a porté sur la prise en charge pré et post – opératoire du sujet atteint par la séquence de Moebius et subissant une myoplastie d’allongement du muscle temporal. Cette technique chirurgicale consiste à transférer les muscles temporaux au niveau des commissures des lèvres, passant ainsi de la fonction de muscles masticateurs à des muscles impliqués dans le sourire. Elle ne peut aboutir à un résultat optimal sans un bilan orthophonique pré – opératoire et l’implication du sujet dans une rééducation orthophonique longue et fastidieuse.

En conclusion, ce travail pionner, validé par l’obtention d’un Certificat de Capacité d’Orthophonie, est un élément majeur dans la prise en charge orthophonique du sujet atteint par le syndrome de Moebius dans les pays francophones, comme l’atteste le guide de prise de charge remis par Melle Gilbert à votre Président à l’occasion de cette soutenance. Ce document sera sans aucun doute, un élément indispensable pour améliorer le développement des « jeunes Moebius » dans les avenirs à venir.

Le Président,

Laurent ECOCHARD Le 11 juillet 2006
Retour à la liste

- Haut de page -

Dernière modification de cette page le 16/10/2011 par Ruz